Les Mammographes ont passé au Scanner

Fonctionnels et formalistes.
Élégants et parcimonieux.

Tous ces qualificatifs absurdes ont un dénominateur commun: Les Mammographes. Les trois garçons de Québec (ou de sa périphérie) ont lancé leur dernier album vendredi dernier au pittoresque bistro-bar Le Scanner sur Saint-Vallier. À la manière de vrais rockeurs, les bands ont mis le pied sur scène deux heures après celle prévue. Les formations Crazy Diamond et Gardening not Architecture ont su meubler l’espace pour une foule visiblement latente, attendant le trio local de rock-indie-exploratoire (c’est un peu les Dora l’exloratrice de l’indie, un peu).

La recette des Mammographes est simple. Un drum, une guitare, un clavier et deux voix. Ils ne s’arrêtent pas à cette composition classique et mettent la recherche musicale de l’avant autant dans la sonorité que dans la structure musicale. Déglingués et énergiques, les mammos (pour les intimes), ont un profond désir d’amener la musique ailleurs et font de l’originalité le critère numéro un. De plus, ils rehaussent le tout avec un plaisir du jeu et une folie contagieuse qui se répand à travers la foule dès les premiers accords.

Ils sautent, ils dansent mal et ont un malin plaisir. Bref, le concert était un excellent amuse-gueule pour le CD que j’ai bien hâte d’entendre. Mais, il m’en faudrait une copie… Hen, les gars? ;)

    • Jean-Michel Morin
    • 7 avril 2010

    D’accord !!!! t’as qu’à venir nous écrire ça sur faceprout!

  1. No trackbacks yet.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :