Archives d’un auteur

Les Mammographes ont passé au Scanner

Fonctionnels et formalistes.
Élégants et parcimonieux.

Tous ces qualificatifs absurdes ont un dénominateur commun: Les Mammographes. Les trois garçons de Québec (ou de sa périphérie) ont lancé leur dernier album vendredi dernier au pittoresque bistro-bar Le Scanner sur Saint-Vallier. À la manière de vrais rockeurs, les bands ont mis le pied sur scène deux heures après celle prévue. Les formations Crazy Diamond et Gardening not Architecture ont su meubler l’espace pour une foule visiblement latente, attendant le trio local de rock-indie-exploratoire (c’est un peu les Dora l’exloratrice de l’indie, un peu).

La recette des Mammographes est simple. Un drum, une guitare, un clavier et deux voix. Ils ne s’arrêtent pas à cette composition classique et mettent la recherche musicale de l’avant autant dans la sonorité que dans la structure musicale. Déglingués et énergiques, les mammos (pour les intimes), ont un profond désir d’amener la musique ailleurs et font de l’originalité le critère numéro un. De plus, ils rehaussent le tout avec un plaisir du jeu et une folie contagieuse qui se répand à travers la foule dès les premiers accords.

Ils sautent, ils dansent mal et ont un malin plaisir. Bref, le concert était un excellent amuse-gueule pour le CD que j’ai bien hâte d’entendre. Mais, il m’en faudrait une copie… Hen, les gars? ;)

Une nouvelle WebTV québécoise

CTTV nous pose une question.

Connais-Tu Ta-Ville?

Caméra à l’épaule et micro à la main, les gars de la toute dernière (première???) webtélé de Québec se donnent pour mission d’être au fait des événements et de l’actualité musicale de Québec. Ils vont partout. ils sont backstages. On sent l’inspiration 33mag et il y aussi une association avec bombe.tv, moins l’aspect stunt viral. Bémol, le site web officiel est un blogspot… tsé, WordPress est tellement mieux! Mais sinon, la grande quantité des capsules et leur dynamisme annonce grand pour l’avenir et comme dirait l’autre: «c’est parti sur les chapeau de roues!»

CTTV est un projet super intéressant qui s’intègre dans la nouvelle énergie de Québec. Et de l’énergie, il y en avait vendredi dernier au Cercle avec l’incroyable trio Radio Radio. Connais-Tu-Ta-Ville était sur place ce qui nous permet d’apprécier et la capsule et l’ambiance incroyable du Cercle lorsqu’il est bondé.

CTTV @ RADIO RADIO from Mathieu Greco on Vimeo.

Analyse socioméridionale des rues de Québec

Tout y est. Le reportage lyrique de Matthieu Dugal contient l’essence même du Nouvo Saint-Roch. La mixité, le réalisme et le bain de ces deux éléments sont vraiment intéressants à mon sens.

Mais surtout, les images de la capsule proviennent de Saint-Roch, au centre-ville. Le lien? Le centre-ville et, surtout St-Roch hébergent les salles où la grande partie de mes suggestions de concert ont lieux. C’est donc, dans une certaine mesure, le contexte de toute l’émergence de la musique et de l’art qui est situé et mis dans le vidéo.

En gros, c’est le spot.

En fait.

C’est des spots.

Des spots pour tout le monde.

Des spots où chacun existe et coexiste. Où chacun descend dans les rues selon le genre du show de ce soir là. Il me semblait approprier de vous présenter ce vidéo, pour vous situer le mouvement et l’effervescence de Québec.

En plus, Québec ne se limite pas à Saint-Roch. Malgré le concentré qu’il possède, il y aussi d’autres endroits où la vie de Québec est active. C’est simple, le centre-ville fonctionne comme un globe terrestre: De grands parallèles forment un système plus ou moins homogène de contenu, soit la rue Saint-Joseph, le boul. Charest, Saint-Vallier D’aiguillon, St-Jean. Le tout supporter et mis en relation par des perpendiculaires qui permettent la communication et l’échange de ressources. On peut les reconnaître à leur nom turboséparatiste: de la Couronne, Dorchester, Ste-Claire ou la côte d’Abraham). Notons qu’il y aussi un hémisphère de l’autre côté du méridien René Lévesque; moins intéressante à mon avis. Sans oublier la plaque tectonique de Robert Lepage qui se situe un peu plus loin. Tellement intéressante, tellement plus cher que le Scanner.

J’aimerais remercier Charles Tisseyre, Pierre Bourdieu et Rick Chasseur, pour leur collaboration indirecte.
Agrandir le plan

La semaine de lecture? Oubliez ça (trop de chose à voir).

Québec aime le bon pain et les bons shows.

La semaine de relâche collégienne débute en force avec un lundi bien chargé. CHYZ FM 94,3 propose une formule 5 @ 7 au pavillon Desjardins de l’Université Laval avec La Nature et  Mathématique, deux projets électro de Québec avec de beaux claviers et du bon son. Puis, plus tard en soirée, on lâche les prises jack et la modulation parce que Postdata arrive en ville avec son ambiance lyrique et folk en compagnie du groupe local Tire le Coyote et de Julie Fader.

Puis la scène locale récidive avec une soirée festive par/pour Québec. Mardi au Cercle un concert bénéfice aura lieu pour financer la soirée Portefolio des étudiants en design graphique de l’UL. Pour l’occasion, trois bands originaires de la Capitale rockeront la scène: Amantani, Bellevil et Fiction-in-Motion.

En simultané, les monsieurs punk de Sick Scene fêteront la St-Patrick à l’Agitée avec une belle brochette de groupes de l’extérieur. C’est l’occasion rêvée pour sortir l’irish en vous et scander votre amour des farfadets.

Après deux jours bien remplis, on slack la poulie jusqu’au 18 mars pour l’hommage aux Pogues (le groupe, pas les disques de cartons populaires in the 90’s) par Lazy Drunken Bastard (Zéphyr Artillerie).

La cerise sur mon sundae musical hebdomadaire, LE 20 mars, que j’attends depuis au moins 2 semaines: Barton Fink et Polipe, au Cercle en plus ;) Un gratin d’artistes dont la qualité de leurs CD promet des performances live de bon calibre. En espérant que mes attentes soient comblées par ce buffet gargantuesque de Menoum production.

N.B.: Je suis un névrosé Sado-Maso

Le Morgan Bridge et un bric à brac de liens

À Québec, il y a un endroit où même la coolitude se sent geek et retourne pleurer dans les jupes de sa mère en textant ses amis: le Morgan Bridge. C’est bien simple, c’est même plus cool que Dave Brubeck. La galerie Morgan Bridge héberge des artistes «alternatifs» en art visuel ainsi que quelques concerts de temps à autres. Au delà de l’esthétique naturelle de l’endroit, les oeuvres sont toujours saisissantes de simplicité et d’originalité. Si vous passez par la rue Dupont arrêtez au 367, et rincez-vous l’oeil d’art morderne au Morgan Bridge. Vous verrez, il n’y a pas plus laid-back.

Les liens:

Bientôt, l’expos du colonel. 12 mars

Quelques blogues d’artistes résidents ou tout simplement à connaitre:

Pishier

Avive

T-Ro

Christian Bouchard et son rongeur motard

Il y a aussi une exposition photo intéressante et alternative au Cercle. (le Voir en parle, ça et d’autres affaires.)

ainsi que Sang d’Encre

Le show du Mardi avec Japanther, Oromocto Diamond, Black Feeling et Brun Citron

Le folk brun de Bernard Adamus au Cercle vendredi

2 Bands de Québec traverse la 20

L’excellent trio de Québec Who are you au Divan Orange avec Our Book and the Author’s (mtl) le 11 mars puis le 13 mars au Quai des Brumes  avec Waving Hand

Les derniers nés à Québec

Par Émile Jalbert

Bric à brac comme je suis, surtout au niveau de l’horaire, j’ai du faire un tag team avec Tommy afin d’avancer d’une journée mon billet hebdomadaire pour la fantastique et surtout très cool vidéothèque. Merci de votre compréhension.

Comme je n’ai pas perdu ma fin de semaine sur Chatroulette (ou encore Chienroulette). J’ai réussi à vous dénicher deux bons petits bands de La Vieille Capitale.

Waving Hand

Fort d’un tout récent lancement d’album, la première formation a un petit je ne sais quoi qui accroche l’oreille. Waving Hand s’inscrit dans la vague de la pop-électro donné par Monogrenade ou La Patère Rose quoiqu’elle fait plus dans un son indie et épuré que ses confrères du genre. Mélangeant les samples électroniques, les trois gars du groupe ne donnent pas non plus dans une pop bonbon pour faire danser les fillettes. L’électronique en arrière-plan donne un aspect exploratoire au projet. Vous me le direz si je me trompe, mais sur certaines chansons on peut faire le lien avec des chansons de Vampire Weekend, surtout sur les morceaux downtempo de ces derniers. En particulier, Bonne nuit mon coeur que j’affectionne particulièrement.

En performance avec Who Are You et Monogrenade au Quai des Brumes le 13 mars prochain.

Amantani

Les garçons d’Amantani viennent de mettre en ligne leur première compo sur leur Myspace. Avec un rock léger presque ‘n roll, la formation de Saint-Antoine-de-Tilly (village en périphérie de Québec) est rafraichissante. Ça annonce l’été qui s’en vient. Ni grosse tête, ni simplet, on peut sentir l’influence de Polipe, eux aussi de Saint-Antoine, même si Amantani n’a pas la tendance prog de son confrère. Ils se produiront au Cercle le 16 mars prochain.

Dans le même ton, ne ratez pas ce vendredi au Cercle l’indie-folk de We are the city, Aidan Knight et Hannah Georgas.

Puis, ce samedi, la soirée Dubstep au Cercle aura raison de votre stress.

N.B.: Cet article n’a pas été supervisé par Clotaire Rapaille.

Québec, ville Bauhaus. Et autres trucs

Par Émile Jalbert

On entendait dimanche dernier, Matthieu Dugal qui proclamait: « Québec ville Bauhaus » sur les ondes de Tout le monde s’en fout. [P.S. on pouvait me voir en en train de figurer jouer à Marvel sur un Xbox en arrière-plan. ]

Une belle expérience, il est toujours intéressant vivre l’intérieur d’une production. Ce fut bien instructif et il y avait du très bon contenu, outre ma performance de gaming l’émission, l’émission portait aussi sur la façon d’organiser le nouveau Saint-Roch à la manière de l’école du Bahaus. Un état d’esprit, une façon de produire de l’art axée sur l’échange, sur une implication collective et une mise en commun des savoirs. Bref, il faut se rencontrer et partager pour enrichir la culture, le quartier Saint-Roch, le nouvo St-Roch technologique.

D’ailleurs, dans le même ordre d’idée, le resto-bar-salle de spectacle Le Cercle ouvrira une aire de restauration avec un mur sur lequel il sera possible de projeter sur 40 pieds. Des soirées thématiques liant la musique et l’art visuel dans une formule de « vernissages musicaux. » Il y aura aussi un mur de vitre bloquant le son, qui permettra de travailler ou de manger dans l’enceinte du Cercle sans nécessairement avoir à tolérer le concert ou les soundchecks. Gros Plus. Tout cela et encore plus à découvrir lors de la Grande Ouverture demain en formule 5 à 9 avec ensuite une performance de With All Due Respect.

N’oubliez de vous inscrire à la newsletter pour rester informer et courez la chance de gagner des beaux prix.

Il vous reste encore du temps pour vous inscrire (ainsi que votre band) au concours FEMUR. Une belle expérience, une belle vitrine et de belles découvertes pour les spectateurs avares de scène locale.

On copie-colle le communiqué de CHYZ 94,3:

-Un concours de musique qui a fait son nid dans cinq lieux, pour y acueillir cinq genres musicaux particuliers soit le folk, le rock garage,le indie-pop, le hip-hop/slam, le jazz et l’électro.

Chacun de ses bars accueillera chaque semaine, du 16 février au 21 avril 2010, des formations de Québec issues de la relève.

[…]

Alors rester en affut pour les différentes dates des concerts qui auront lieu se printemps.

Ma découverte de la semaine

X-Ray Zebra, qui malheureusement n’ont pas un myspace à la hauteur de leur son, m’a jeté sur le derrière quand je les ai entendus. C’est Jazzy. C’est Électro. C’est Dansant. C’est Artist of The Year et Misteur Valaire par des jeunes garçons qui promettent. Bref, à suivre… Je vous donne des nouvelles. ;-)