Archive for the ‘ Actualité musicale ’ Category

Quand le cinéaste trouve sa trame

Rafael Ouellet vs Man an Ocean

Le cinéaste Rafael Ouellet présentait hier, des images de son nouveau film (pas de sortie avant 2011!) dans le cadre des Rendez-vous du cinéma québécois. Un film sans nom (pour l’instant). Mais le film inachevé partageait la vedette avec la musique de Man an Ocean. Cinquante cinquante pour les éloges. Pour l’occasion, le réalisateur avait découpé, recollé des images de son film et Man an Ocean exécutait sa musique planante, incisive. Trois écrans à projection, une petite scène et ses musiciens.

Man an Ocean

C’est d’abord le projet d’un seul jeune homme: David. C’est aussi une musique qui flirte avec le son de Mogwai, Tortoise voir même Pawa up First. Méchamment, j’avais déjà dit à David que sa musique me faisait penser à un cover band d’Explosions in the sky. Je me rétracte. C’est bon. Très bon. Si Man an Ocean est un projet solo, hier le musicien s’est entouré de ses semblables pour fournir un son plus pesant. Piano, batterie, xylophone, deux guitares pis ben du fun.

Ce qui a rendu la soirée particulière, c’est le hasard de la musique avec l’image, qui finissait par évidemment créer de beaux moments synchronisés. Des vidéoclips s’ul fly. Malgré quelques petits pépins techniques à l’écran et la petite nervosité du musicien, l’initiative valait le coup d’être réalisée.

Quand le cinéaste se promène sur Myspace

C’est comme ça que le réalisateur a trouvé son homme. Je ne suis pas réalisateur, mais j’imagine que trouver la musique d’un film qu’on chérit, doit être un joli casse tête.  Pour son dernier film (voir plus bas), le prochain et possiblement les autres, le cinéaste a trouvé son équivalent musical.La symbiose est là,  entre les images dramatiques et adolescentes de Ouellet et la musique aérienne et vaporeuse de Man an Ocean que David décrit de cinématographique.

Si vous dites que Myspace est sur le déclin et en phase terminale, disons qu’il fournit encore des belles rencontres, des beaux mixes. Le musicien a d’ailleurs dit du cinéaste: ­­: Depuis que j’ai rencontré Raf, une pluie d’opportunité me tombe dessus.

On va te souhaiter qu’il mouille encore longtemps dans ton océan man!

Pour téléchargez le premier album de Man an Ocean gratuitement, cliquez ici (fichier ZIP) !

N.B. : Rafael Ouellet présente son film New Denmark ce soir, aux RVCQ à la salle Claude Jutras dès 19h30 (trame sonore signée Man an Ocean bien sur).

www.myspace.com/mananocean

Vampire Weekend tourne un vidéoclip avec RZA…

Le vidéoclip de Giving up the gun tourné par Emmett Malloy (qui a tourné le très prochain documentaire des White Stripes) inclut RZA, Lil Jon, un des frères des Jonas Brothers. C’pas des blagues. Comme vous pouvez le voir sur la photo, le vidéoclip est basé sur une partie de tennis arbitrée par RZA bien sur.

Emmet Malloy:

« We lit shit on fire. We had RZA presiding over the tennis match. Lil Jon came down to give some tennis tips. Jake Gyllenhaal drank himself out of the competition; Joe Jonas tried, but did not succeed. There was a lot of rigorous competition, pyrotechnics, and a little bit of milk to cap it all off. »

Le vidéoclip sort demain sur Spinner et devrait se trouver sur votre blog préféré demain. TELLEMENT HÂTE.

La Vie Est Belle (7)! MP3 Gratos Gratis Free!

Par Nick Brutus Grass (@nickbrutusgrass)

Je m’appelle Nick Brutus Grass. La vie est belle!

Je vous ai préparé un beau cadeau pour cette fin de semaine: un nouveau mixtape de Juiceboxx qui s’intitule « Thunder Zone Volume One ». Ce dernier se décrit  plus facilement ainsi: créativité, la liberté et le rap (oui oui, liberté et rap!).

Je suis incapable d’arrêter de l’écouter. Incluant des collaborations de Spank Rock, Ninjasonik et Javelin ainsi que des remixes de Teengirl Fantasy, Best Fwends, DJ Gorky du groupe Bonde Do Role et encore plus. Régalez-vous!

—–> Juiceboxxx – Thunder Zone Volume One (téléchargez ici) <—–

LA TRACKLIST:

Bon Week-End!

Merci J Dilla!

Avez vous remarqué notre entête? C’est James Dewitt Yancey aka J Dilla qui fouille à travers des vinyles poussiéreux. J’ai décidé ça sur un coup de tête, de faire une semaine J Dilla. Ça aurait pu être mieux, ça peut toujours être mieux. À l’image d’un beat imparfait de J Dilla. Parce que si la plupart des gens connaissent qu’un seul producteur en général, soit Dr. Dre, c’est parce que ses beats tiennent de la perfection.

Mais la perfection, c’est pas toujours parfait (Tom tu te perds).

Il y a 6 ans, j’animais un show de radio hip hop qui se nommait Les 4 Éléments, pis à force de faire tourner du Slum Village, j’ai fini par m’intéresser au mentor en arrière du groupe. J’entendais les gars d’Atach Tatuq et Dj Manifest parler de J Dilla avec un ton admiratif.

Y’é mort deux ans plus tard. Maudit. J Dilla avait une maladie du sang et en est mort  des suites d’une crise cardiaque le 10 février 2006.

J’ai découvert que ce gars là (Accroches ta tuque)… C’était l’homme le plus curieux du monde. Fouilleur de vinyles, méticuleux producteur de sons, J Dilla représente pour moi la goût de découvrir plus.

Sur le site de Stone Throw (le label de J Dilla), on a souligné sa mort de belle façon en mettant en ligne plusieurs vidéos hommages à l’homme. J’ai même découvert que la compagnie de vêtements Stussy, a produit un documentaire sur Dilla ainsi t-shirt édition limitée.

Pour terminer, voici plusieurs vidéos entrevues, hommages, vidéoclips.

John as the MC (J Dilla’s young brother)- Won’t do

Words for J Dilla à Toronto en 2002

Common rend hommage à J Dilla

Jaylib feat Frank-n-Dank – McNasty Filth

Notre semaine J Dilla:

Le lunchtime édition J Dilla (MP3 gratis!)

Keep it sample: édition J Dilla

Disparate et disparu pendant un bout…

Un jour ou l’autre, votre ordinateur portatif vous fera suer, dire des gros mots. Je suis en plein dans cette période. Baume sur ma crise informatique: j’attends un nouveau laptop pour la fin du mois. Merci Dell de votre lenteur. En attendant, je me débrouille avec un clavier USB branché bizarrement.

Je suis donc un pauvre blogueur de fortune. Vous me pardonnerez donc mes billets sans commentaire, frette et sec comme un mois de février (ben dans l’temps que ce mois-là se respectait). Question de me reprendre, voici une liste de truc que j’aimerais partager avec vous.

Keith Schofield et David Guetta déçoivent…

Je l’ai regardé cet après-midi et malgré que je sois un grand fan de Schofield, ma déception est totale. Déjà que la chanson peut en laisser plusieurs sur leur faim, vous serez d’accord pour dire qu’on est loin de la vidéo de Kravitz ou encore celle de Charlotte Gainsbourg.

David Guetta avec Kid Cudi- Memories (réalisé par Keith Schofield)

Yann Perreau sonne comme Coldplay?

C’est du moins ce que prétend le site cousin de La Vidéothèque, Video Militia en critiquant le dernier vidéoclip de Perreau. N’ayez crainte la critique n’est pas qu’une salope. Elle est même bien favorable à l’œuvre des réalisateurs Gabriel Poirier-Galarneau & Olivier Picard.

Le texte de Video Militia:

Although we usually hate split screen videos this does it in a very clever manner.  But it sort of feels like the French version of Coldplay’s « Violet Hill. » Maybe that was unfair or maybe it’s because the track itself does sound like COLDPLAY!  Not to take anything away from the directors though, it was beautifully shot and the split sceen goes without a hitch.

ENFIN! Lady Killer de Priestess réalisé par David Valiquette!

Vincent (le caméraman du blog) et moi avions été faire un tour au tournage d’une des scènes du vidéoclip (scène du bar avec la jeune fille ivre) et nous avions bien hâte de voir le résultat final. Les scènes de taxidermie sont vraiment épiques et clip vaut le clique.

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

Je viens de lire ça… Sur le blog du Voir

Malajube fera un vidéoclip interactif pour la pièce Contrôle (sur le EP du même nom). Une production de l’ONF (plutôt rare de voir l’ONF produire des vidéoclips) et réalisé par Hugues Sweeney. Espérons que le vidéoclip saura impressionner, parce que les derniers clips du groupe me laissé bien indifférent malgré leurs qualités visuelles.

Lunchtime! Spécial J Dilla!

Par Noella @noellaeugene

Il y a quatre ans déjà,  nous quittait le prolifique producteur, rappeur et dj, originaire de Detroit, J Dilla (7 février  1974-10 février 2006).  Depuis sa mort, sa popularité n’a cessé de s’accroître. En effet, grand nombre d’artisans de l’industrie musicale ainsi que de nombreux fans continuent  de rendre hommage à ce dernier et de vanter ses multiples talents.

La Vidéothèque a donc, elle aussi, décidé de souligner l’anniversaire de la mort de J Dilla en vous offrant quelques morceaux issus de différents projets lui rendant hommage.

***

J DILLA X NAS- DILLMATIC

Produit par un dj de l’Arizona, Dj Squeek Boogie, et disponible depuis quelques jours sur la blogosphère, J DILLA X NAS- DILLMATIC renferme un mélange de pièces de Nas sur des instrumentaux de J Dilla. Voici quelques morceaux de la mixtape disponible via le Barber Shop Radio.

J Dilla X Nas- Street of New-York (téléchargez ici)

J Dilla X Nas- Thief’s Theme (téléchargez ici)

J Dilla X Nas- The world is yours (téléchargez ici)

***

COOKIN’ SOUL X BIG PUN X J DILLA

Le 4e anniversaire de la mort de J Dilla marque également le 10e anniversaire de la mort du mc new-yorkais, Big Pun (10 novembre 1971-7 février 2000).

Ainsi, un trio de djs d’Espagne nommé  Cookin’ Soul, a donc décidé de rendre hommage à ces deux légendes du rap  en produisant la mixtape COOKIN’ SOUL X BIG PUN X J DILLA. Sur cette mixtape, on peut donc y entendre plusieurs morceaux du rappeur Big Pun sur des instrumentaux de J Dilla.

Big Pun X J Dilla- Thug Vs Player (téléchargez ici)

Big Pun X J Dilla- Oh No Don’t Push Me (téléchargez ici)

Big Pun X J Dilla- Twinz React (téléchargez ici)

→ La mixtape Cookin’ Soul X Big Pun X J Dilla est téléchargeable via le site internet de  Cookin’  Soul.

***

Mike Boogie presents DILLA-GENCE: Busta Rhymes + J Dilla

Cette mixtape produite par le dj de Brooklyn, Mike Boogie,  a été sortie en 2007.

Busta Rhymes ft J Dilla- Dillagence (téléchargez ici)

Busta Rhymes ft J Dilla-The Conversation (téléchargez ici)

Busta Rhymes ft J Dilla- Lightworks (téléchargez ici)

→ La mixtape est téléchargeable via le site internet des 2DopeBoyz.

***

Terry Urban presents: The Dills

Une autre mixtape, cette fois-ci produite par Terry Urban, un dj de New-York, renferme des morceaux de plusieurs bons mcs US. Bien sûr, encore une fois, les instrumentaux de J Dilla sont les fils conducteurs de ce projet.

Common ft Jay Z- So Far To Go (téléchargez ici)

Raekwon ft Ghostface- Criminology (téléchargez ici)

Mobb Deep ft Common- Hell On Earth (téléchargez ici)

→ La mixtape est également téléchargeable via le site internet des 2DopeBoyz.

Kebec : Là où le fleuve rétrécit et la musique s’élargit…

Un article d’Émile Jalbert (@emileJalbert)


Au menu pour la fin de semaine

Le S.M.I.Q.

Associé avec la bourse Rideau, Le Salon de la Musique Indépendante de Québec, c’est une fin de semaine complète de concert qui font un « bilan » de la scène locale de la dernière année. Il y a là une excellente occasion de rencontrer des artistes, d’en découvrir d’autres ou de constater le progrès des bands indépendants que nous suivons depuis leurs bégaiements. Quelle genre de formation on va y retrouver? De l’indépendant bien sûr, mais comment le définir? Leur réponse: « On considère comme indépendant tout artiste qui crée et gère sa carrière artistique selon ses goûts et les objectifs qu’il se fixe. »

Alors, du 13 au 17 février, on va jeter un coup d’oeil à La Suite pour une mise à jour de notre orientation musicale.

Le Lara Fest

C’est gratuit, c’est à 21h, c’est jusqu’à 3h, c’est 7 bands qui se relaient le stage tout le long de la soirée. En plus le guitariste Shampouing accompagne chacun des participants. Ça s’annonce pour être un autre vendredi passé au Cercle.

Même si j’avais deux cours aujourd’hui, la blogosphère n’arrête pas, elle.

Vampire Weekend reprend Rancid

Bonobo donne un remix

Le Matos produit un autre remix béton

Les Vulgaires Machins nous proposent Parasites en teaser de leur prochain DC

Pépé se télécharge gratuit

The White Stripes font du ballet

Spinner nous fait un top 10 des vidéoclips de l’hiver