Archive for the ‘ Une petite histoire qui finit en clip ’ Category

Faire du pouce comme dans l’temps!

Kings of Convenience – The Boat Behind

Réalisateur: ??

Album: Declaration of Dependence

Note très personnelle du blogueur: Je pourrais faire un billet entier sur les fois où j’ai brandi mon pouce en l’air pour voir du pays. La fois où j’ai fais du pouce pour me rendre à Québec (pour une semaine avec 20$ din poche) au festival d’été pour interviewer Wyclef Jean pis que ça marché. La fois où j’ai fait du pouce dans un pick up qui servait de maison au conducteur. La fois où le conducteur m’a invité mon pote et moi à aller pêcher au poisson des chenaux avec lui. J’ai quasiment le goût de mettre le vidéo Terre Promise d’Éric Lapointe sur le blog!

Le clip est amusant. Et les gars de Kings of Convienence ont dit ceci à propos de l’auto-stop:

« People tend to be more afraid of letting strangers into their car than they are of climate change. »

En avez-vous des histoires d’auto stop, de pouce en l’air s’ul bord de la 117, la 55 ou la 20?

Tittley avait raison!

The Hickey Underworld– Blond fire

Réalisateur: Joe Vanhoutteghem

ALBUM: THE HICKEY UNDERWORLD

Note très personnelle du blogueur: Je jasais de même avec Nicolas Tittley dans un couloir d’une station de télévision où sont diffusés à l’occasion: des vidéoclips. On jasait de clip quand il m’a demandé si j’avais VU le clip d’un band belge: Hickey Underworld.

Au début, quand tu ne connais pas Nicolas Tittley, tu te sens mal, parce que t’as pas vu ce dont il te parle. Au fil du temps tu t’habitues et tu finis par trouver des trucs que lui non plus n’a pas vu comme ce film brésilien que j’ai vu vendredi. Tu dois absolument voir: Bus stop 174 (c’est le trailer brésilien plus fidèle au film que la version américaine).

Je reviens à nos moutons. Le clip est fou, Tittley avait raison. À vous de juger (cœur sensible s’abstenir). Ce clip c’est l’ultime BUILD A BAND YOURSELF défi et pour ceux qui se demanderaient: pourquoi la pyramide en feu à la fin du clip? C’est l’emblème du band que je ne manquerai pas de suivre à l’avenir.

Fat Joe se tape son «99 Problems»

J’ai toujours eu beaucoup de respect pour Fat Joe, il a rappé mon adolescence avec son album Don Cartegena en 1998 acheté au défunt Tabou Disque dans le temps que le magasin était sur Bleury (version cassette). Voilà qu’il reprend un des hymnes rock les plus populaires de l’époque Hendrix: Hey Joe.

Vous remarquerez de bonnes similitudes entre ce clip et celui de Jay-Z, 99 Problems: image du quartier (Brooklyn pour Jay-Z et le Bronx pour Fat Joe), film noir et blanc etc.

Jimi Hendrix- Hey Joe

Fat Joe ft Jimi Hendrix- Hey Joe

Réalisateur: Gabriel Hart

Parution: 3 septembre 2009

Commentaires?

Leurs chiens sont morts? Un clip de chiens morts?

En direct de motherfuckin Mont-Tremblant où je relaxe pour la fin de semaine, j’étais en train de regarder la série Work Director, celle de Spike Jonze. C’est une série documentaire sur plusieurs réalisateurs notoires qui ont créé dans le domaine du vidéoclip.

Pis là ben, je me demandais si les chiens qu’on retrouve dans le clip de Weezer, réalisé par Jonze, étaient tous morts? Probablement que oui, considérant qu’à cette époque, c’était déjà des chiens adultes et que le clip a été tourné en 1994. Les chiens auraient 15 ans minimum (considérant qu’ils sont nés le jour du tournage, mais c’est faux, car j’ai déjà mentionné que ces chiens étaient déjà adultes).

Étrangement, en ce moment même, j’ai vu par la porte patio, un chien se faire engueuler par sa maîtresse de neuf ans. «Awaye là bas»! «Haaa le beau chien» que disaient ses copines. «Tu le sais pas, un chien, ça peut donner l’H1N1 (encore l’H1N1)» disait la maîtresse névrosée de neuf ans.

Ton chien va mourir comme dans le clip de Weezer que j’avais envie de lui dire.

Weezer- Undone The Sweater Song

Réalisateur: Spike Jonze

Parution: 1994 avec des chiens adultes à l’époque

Une fracture du coude, c’est inspirant.

J’ai essayé de faire mon hot à vélo au coin d’Ontario et Parthenais (Pierre-Dupuis représente), en faisant un skid (longue glissade en barrant la roue arrière sur un vélo à pignon fixe).

D’habitude je suis pas mal bon, (peut être pas autant qu’un coursier à vélo du Mile-End, mais fuck off, là n’est pas l’histoire) mais pour une raison que j’ignore ou que je ne m’avoue pas, peut être que j’arrivais trop vite. Or mon vélo ne voulait plus de moi, projetant mon être par-dessus le guidon.

J’arrive chez ma douce, je retourne même au club vidéo à vélo. Je reviens. Mon coude me fait souffrir AS FUCK. J’applique de la glace et le lendemain je me décide à aller à l’hôpital Notre-Dame.

C’est là que l’inspiration m’a tombé dans face comme un postillon d’H1N1.

Je trouvais autour de moi, pendant mes sept heures d’attente: un dude qui disait avoir fait douze ans de prison en SÉCURITÉ MAXIMALE insista-t’il. Y’avait aussi une femme fin vingtaine, hippie, dépressive qui racontait que la médecine devrait être fait avec amour, que les colonnes en béton de l’hôpital devraient être de très grands aquariums, ainsi les enfants seraient heureux à tous les étages. Le beige des murs c’est bien, disait-elle, mais un peu de mauve ça ne fera pas de tort. Bref, une hippie complètement déconnectée.

J’hais les crisses d’hippies, qui pense que tout devrait être un digne bricolage de Parcelles de soleil avec du mauve ou des cartons mauves. Crisse de folle avec tes couleurs, c’est un H-O-P-I-T-A-L (pas un clip de Tricot Machine fait à la main) coincé dans un système de santé tout aussi souffrant que toi ou mon coude! Dobacaracol, Tricot Machine, les hippies en général, vous avez créé un monstre, je vous déteste (pis non c’est pas moi le détesteur, je déteste Tricot Machine plus que lui).

Thématique de clips d’hôpitaux.

Garbage- Bleed like me (réalisatrices: Sophie Muller, Shirley Manson)

Death cab for cutie- Title and registration (réalisateur: Patrick Daughters)

Cafeine- Oh chérie (réalisateur: Erik Cimon)

Our Lady Peace- In repair (réalisateurs: Raine Maida, Micha Dahan)

Radiohead- Knives out (réalisateur: Michel Gondry)

Cliquez ici pour le clip.

ET LE MEILLEUR POUR LA FIN…

Interpol- Evil (réalisateur: Charlie White)

Rainmen sortira un DVD!

Je pique ce billet à mon pote Laurent de chez 33Mag (merci Low!). Le duo culte composé de Outra-G et Naufra-G, sortira un street dvd qui récapitulera l’ensemble de leur carrière. Le lancement ainsi que le visionnement se fera au cinéma Beaubien le 9 septembre de 19h à 21h à la salle 5 (non mais c’est assez précis, no fuckin excuse).

Je me rappelle d’une entrevue de Rainmen, probablement sur les ondes de CPAM. J’avais tenté de rejoindre le groupe hors d’onde. Je voulais faire parti des Soldats de l’Acropole, la gang du groupe à Ville d’Anjou (ben quoi, j’habitais Anjou, j’étais jeune). En attendant que je sois dans la gang, remontons dans le temps…

Rainmen- Pas d’chilling

Réalisateur: Vincent Egret

Parution: 1998

En revenant de Baie Saint-Paul…

Avez-vous déjà posé vos pieds dans ce coin de pays? Ce décor digne d’une devanture de pinte de lait?

(Perso, je bois du 2%)

J’y suis allé ce week-end, avec mon pote Yann et puisque nous sommes de grands fans de vidéoclips (Yann en fabrique même parfois), voici les clips qui sont ressortis de nos «grandes discussions» entre un changement d’Ipod dans le char et l’invention d’expression telle que voici: Un cercle visqueux (c’est comme un cercle vicieux, mais plus collant).

Bon ok les clips.

The Avalanches- Frontier Psychiatrist

Réalisateurs: Tom Kuntz et Maguire

Parution: 2001

The Black Keys- 10 AM Automatic

Réalisateur: David Cross

Parution: 2004

Electric Six- Danger! High Voltage

Réalisateur: Tom Kuntz

Parution: 2003

Remarquez-vous un thème ou une similitude dans ces trois vidéos?